Blog pour avancer et évoluer, écrit par une thérapeute en relation d'aide, pour travailler sur vos émotions et surmonter vos blessures de la vie, améliorer vos relations amoureuses et vos relations avec les autres, pardonner, grandir, oublier le passé, réussir dans la vie, vous protéger des personnes toxiques.

Rechercher dans ce blog

lundi 9 décembre 2013

Qu'est-ce que c'est LE "HO'OPONOPONO" ?



On parle beaucoup du "HO'OPONOPONO" pour la paix intérieure et la sérénité.
 Mais en quoi ça consiste et comment le pratiquer ?
Quel nom barbare ! Mais c'est une technique très efficace pour désamorcer les conflits, le mépris, et pour garder sa paix intérieure en toutes circonstances.

De quoi s'agit-il ?

Pour les anciens Hawaïens, nous sommes tous interconnectés. Ainsi, une personne sereine, aimable influence positivement tout ce qui entre en contact avec elle, y compris les personnes agressives ou méprisantes. Mais comment rester serein et calme face à l'agressivité ?

Pour cela, nous pouvons nous inspirer d'une technique ancestrale hawaïenne, qui porte le nom de "HO'OPONOPONO".

Le "Ho'oponopono" dit que tout ce que nous envoyons dans l'Univers, de bon comme de moins bon, influence notre vie et celle des autres.

Nous sommes tous responsables de nos pensées et nous récoltons ce que nous semons.

Quand nous sommes face à une personne agressive, autoritaire ou méprisante, le Dr Hew Len, qui a fait connaître le "ho'oponopono" en Occident, propose de répéter à l'intérieur de soi, comme un mantra : "Je suis désolée, pardonne-moi, merci, je t'aime".

Oui, c'est très difficile de dire ces mots dans son coeur lorsqu'une personne nous agresse, nous insulte ou nous manque de respect ! Mais pendant que nous répétons ces mots bienveillants, nos réactions négatives s'apaisent progressivement, et nous dégageons d'autres vibrations. Oui, il faut vaincre des résistances intérieures, oui, il faut dépasser son ego, oui, il faut avoir du courage.

Personnellement, j'ai souvent expérimenté cette technique et ça fait vraiment changer les choses. Mais en disant seulement, en-dedans de moi : "la paix dans ton coeur".

Essayez ! Si au restaurant vous êtes servi par un employé revêche ou peu serviable, au lieu de pester intérieurement, dites simplement, dans votre coeur, en le regardant : "la paix dans ton coeur", plusieurs fois...

Vous aurez la surprise de le voir revenir avec un sourire, un mot gentil, ou vous apporter un supplément, ou quoi que ce soit d'autre qui vous laissera pantois. C'est quasi instantané....

Je vous raconte une de mes expériences : pendant les fêtes, dans un grand magasin, des vendeuses stressées, suroccupées. Une file d'attente, mon tour qui n'arrive pas. Deux employées, le dos tourné, parlent entre elles en faisant les paquets cadeaux, pas du tout pressées. Je réfrène ma première pensée qui est de pester intérieurement qu'elles pourraient activer un peu ! Pour me calmer, je me dis tout de suite "la paix dans ton coeur, la paix dans ton coeur"...Ca fait du bien tout de suite.

Une des vendeuses se retourne au même moment et me regarde : "je peux vous servir, Madame?" Vrai de vrai ! Quasi instantané!

Et une amie l'a fait avec une chef autoritaire, une autre avec un client irascible. Ca marche ! Ca paraît curieux, incroyable, mais rappelez-vous : ce que vous envoyez dans l'Univers, ce que vous envoyez vers l'autre l'atteint.

Et c'est de toute façon bien mieux pour vous, de répéter dans votre coeur "la paix dans ton coeur" que de vous énerver et perdre de l'énergie.

Vous pouvez le faire lors d'un entretien d'embauche, lors d'un concours, en pensant au jury, lors d'un procès, en regardant l'avocat, ou dans d'autres situations de votre vie où vous êtes confrontés à des personnes que vous pensez être négatives envers vous.

Si un collègue vous mobbe, essayez aussi cette technique. Vous dégagerez plus d'assurance et de calme face à votre tortionnaire, qui pourrait se lasser, s'il ne vous sent plus aux abois.

Inspirons nous de cette technique ancestrale, et pratiquons le plus souvent possible le "HO'OPONOPONO" ça ne peut que nous faire du bien ! A nous et à notre entourage !

Si le pardon est difficile pour vous, lisez aussi les articles suivants, ici sur ce site :

Exercice de réconciliation (exercice des roses) 
Comment OSER dire NON sans culpabiliser ni blesser l'autre
Pardonner ce n'est ni oublier ni excuser

A quoi sert ce blog ?

Pour travailler sur vos problèmes, vos difficultés qui vous empêchent d'avancer, comme le pardon, le passé, vos relations avec les autres, vous faire respecter, savoir dire non, aider sans envahir, l'engagement envers l'autre, la confiance en vous, les croyances négatives, etc. j'ai écrit de nombreux articles pour vous aider, sur un autre site.
Vous pouvez vous abonner, c'est gratuit, pour recevoir dans votre boîte mail un à deux articles par semaine.
Au plaisir de compter sur votre fidélité et en soutenant de tout coeur votre cheminement vers le bonheur.

Josette

LE NIRVANA Josette Sauthier 

Blog de développement personnel écrit par une thérapeute en relation d'aide pour vous aider à mieux gérer vos émotions et vos relations.


Copié-collé interdit. Pourquoi ?

Ces réflexions sont pour vous aider, et sont le fruit de mes expériences professionnelles et personnelles. C'est pourquoi je demande de le respecter, de les lire et de vous inspirer, ici sur ce site, et ne pas les diffuser à tout venant. Priorité à mes lecteurs fidèles, à mes abonnés, prenez ceci comme un cadeau !
Merci de votre compréhension.
Le Nirvana Josette Sauthier
www.josettesauthier.ch


1 commentaire:

  1. Bonjour Nirvana ! j'ai pratiqué "HO'OPONOPONO" face à un boss caractériel....du coup, c'est vrai, je m'énerve moins de ses remarques acerbes, ça m'évite de monter les tours....je ne dis pas les mots magiques : je suis désolée pardonne-moi je t'aime, car j'aurais l'impression de m'accuser, de me dévaloriser, alors j'ai trouvé la parade, je dis : que la paix soit dans ton coeur....et je vais vite mieux....
    Parfois je m'enferme dans les toilettes pour reprendre mon calme, c'est toujours mieux que de fulminer contre lui....
    Anonymous

    RépondreSupprimer